samedi 4 novembre 2017

Iles Lofoten septembre 2017


Ce n'est un secret pour personne, Nathalie adore les pays nordiques.

Depuis pas mal de temps déjà, nous avions le projet d'effectuer un nouveau voyage en Norvège. 
Je dis nouveau car Nathalie y est déjà allé il y a une petite dizaine d'années (d'Oslo à Bergen) et que, en ce qui me concerne, j'avais effectué un tour de Scandinavie (Danemark, Suède, Norvège) avec mes parents lorsque j'avais à peu près 15 ans...

Le problème de la Norvège, c'est que la fenêtre de tir est assez étroite: de juin à septembre!
Nous avons raté la fenêtre de juin car nous nous y sommes pris trop tard et que les billets d'avions étaient à un prix excessif...
Du coup, j'ai planifié ce voyage pour septembre.
Les objectifs: découvrir la Norvège plus au nord, voir les boeufs musqués dans le parc de Dovrefjell, voir Trondheim, emprunter l'Express Côtier, randonner dans les îles Lofoten.

En cherchant bien, je suis tombé sur des billets d'avion CDG - Oslo - Bodo - CDG pour moins de 200 euros par personne avec SAS.


J'ai réservé notre trajet sur l'Express Côtier.

  
J'ai également acheté une carte au 1/100 000 ainsi que roadbook de randonnées dans les îles Lofoten.

 
Concernant les guides de voyage, il a suffi de se pencher sur notre bibliothèque où un guide de Norvège (celui de Nathalie) ainsi qu'un Petit Fûté sur la Laponie (acheté en prévision) nous attendaient.

Samedi 9 septembre 2017: St-Brieuc - CDG - Oslo Gardermoen airport

Ca y est, c'est le grand jour! Nous quittons la maison vers 10h30, laissons la voiture à proximité de la gare et montons dans le RER de 11h25 pour Rennes. Nous effectuons le trajet debout car le RER est bondé...
Nous attrappons la correspondance avec le TGV en direction de CDG à 12h26. 



Nous pique-niquons dans le train avec ce qu'il restait dans notre réfrigérateur.
Arrivés à CDG, nous prenons le CDG val et, comme à notre habitude, nous comptons les lapins sur le trajet entre le T2 et le T1. Une nouvelle fois, c'est Nathalie qui gagne.

Nous nous enregistrons aux bornes, déposons nos sacs à dos au comptoir "hors format" et nous nous dirigeons vers la porte d'embarquement.



En attendant l'avion, nous mangeons un morceau, lisons et je joue à la PS4 qui se trouve dans le hall de l'aéroport.

Le vol décolle et arrive à l'heure. Le service à bord de ce vol SAS se limite à du café et du thé proposés plusieurs fois sur la durée du vol.
J'ai de la place pour mes jambes: c'est le principal!

A Oslo, nous récupérons assez vite nos bagages, changeons des euros en couronnes norvégiennes et prenons la navette jusqu'à l'hôtel.
6 minutes de trajet et nous sommes au Gardermoen Airport Hotel.




Nous nous installons, la literie est confortable et nous nous endormons comme des masses.

Dimanche 10 septembre 2017: Oslo airport - Dombas

Le réveil sonne à 6h. Nous prenons une bonne douche et descendons au buffet du petit-déjeuner. Nous mangeons comme des ogres et le saucisson de renne s'invite à notre table.

Nous prenons ensuite la navette pour l'aéroport. Là, nous gagnons la gare NSB d'où part notre train pour Dombas.
Nous montons donc dans le train de 8h28 qui a Trondheim pour terminus.






Les voitures sont très confortables: multiples prises électriques, WIFI, sièges inclinables.
Les paysages traversés sont très beaux même si le ciel est couvert.

Nous arrivons à Dombas à midi.
Nous descendons au coeur de la ville, constitué 4 restaurants, 3 stations services, 3 supermarchés, une église, un hôtel et un magasin de souvenirs.




Nous nous installons au camping situé à côté de l'hôtel, partons faire des courses et pique-niquons sur une table située à côté de l'arrêt de bus.












Nous visitons un peu la "ville". Et visiblement, les boeufs musqués sont partout!








Nous montons ensuite jusqu'à l'auberge de jeunesse située au pied des pistes, repartons faire le tour de la ville et rentrons dîner au camping.







Nous nous allongeons sous la tente vers 20h30.

Lundi 11 septembre 2017: Dombas

Nous avons passé une très bonne nuit sous la tente. Nous prenons notre petit-déjeuner et une bonne douche puis descendons au village pour acheter une bouteille de gaz et réserver l'excursion dans le parc du Dovrefjell où se trouvent les boeufs musqués qui ont motivé notre étape dans ce coin de la Norvège.
Nous partirons donc faire cette excursion demain à 8h40.

Nous partons ensuite faire une randonnée autour de Dombas.




Il pleut toute la journée, nous pique-niquons dans un bois et sommes de retour au village vers 15h.

Nous allons faire quelques courses et achetons un goûter que nous mangeons au camping, accompagné d'un bon chocolat chaud.

Nous laissons ensuite passer les heures et les minutes en jouant au "petit bac".

Nous dînons et nous mettons au lit de bonne heure.

Dimanche 12 septembre 2017: Dombas - Parc National Dovrefjell - Dombas 

Le réveil sonne à 7h. Nous nous levons, prenons notre petit-déjeuner (pain-confiture, café-thé) et nous présentons devant le Dombas Hotel à 8h30.

Le guide de l'excursion vient nous chercher à l'hôtel dans sa voiture personnelle et nous emmène à une auberge de jeunesse située à proximité du parc national. Celle-ci est le point de départ de l'excursion.










Nous y retrouvons 2 allemands qui vont faire partie du groupe et le guide nous fait un petit topo sur les boeufs musqués (nourriture, habitudes, etc.).

Nous reprenons ensuite la route et nous arrêtons sur un parking, en face d'une ancienne gare, où nous commençons la randonnée.







Le soleil brille et les paysages sont somptueux: une sorte de toundra à perte de vue qui, en cette période automnale, est un véritable arc-en-ciel végétal.














Notre guide repère tout d'abord 2 boeufs isolés au loin. Il décide de progresser dans une autre direction afin de trouver un groupe plus important qui a été signalé par là. en vain...
Finalement, nous coupons à travers tout pour retourner sur les lieux où les 2 boeufs isolés avaient été repérés.



Nous sentons que nous touchons au but car nous trouvons de la laine accrochée aux arbustes, des excréments et des empreintes.





Enfin, nous voyons apparaître leurs silhouettes sur une crête.




Nous nous approchons doucement et réalisons qu'il n'y a pas que 2 individus mais bien 9!
Nous mitraillons et observons ces magnifiques animaux.























Nous regagnons finalement le parking et arrivons à Dombas vers 15h.
Nous prenons un chocolat chaud, regardons nos photos et allons faire quelques courses.
Vient ensuite le moment de rédiger ces quelques notes, de dîner, de prendre une bonne douche et d'aller dormir après notre première journée pas trop humide...

Mercredi 13 septembre 2017: Dombas - Trondheim

Dès le réveil, entre deux averses, nous replions la tente et refaisons nos sacs.




Nous prenons notre petit-déjeuner puis allons faire un tour dans le magasin de souvenirs.
Il est 10h passée lorsque nous décidons de gagner la gare.
Nous attendons, dans la salle d'attente, notre train pour Trondheim qui part à 12h03.
J'en profite pour faire quelques photos de la gare et de ses alentours.






Nous quittons Dombas à l'heure.



La ligne de chemin de fer longe le parc national de Dovrefjell, histoire de nous rappeler le magnifique spectacle auquel nous avons assisté hier.
Nous pouvons même apercevoir un élan le long de la voie!
Nous pique-niquons dans le train et arrivons à Trondheim vers 14h40.










Nous filons déposer nos sacs à l'hôtel, mettons la tente à sécher et partons directement visiter la ville.




Nous traversons tout d'abord le centre ville.









Nous commençons la visite par la cathédrale nidaros et l'archevêché.















De là,nous nous dirigeons vers le vieux pont et les entrepôts.










Ensuite, nous allons admirer le panorama sur la ville depuis la forteresse de Kristiansten.









Nous redescendons vers la ville et, comme il commence à pleuvoir, nous allons assister à la bénédiction des pélerins qui font le pélerinage de St-Olav, dans la salle du chapître de la cathédrale.  
A notre grande surprise, c'est une femme qui officie...




Nous rentrons à l'hôtel sous la pluie et nous préparons un bon dîner que nous sommes allés chercher au supermarché du coin.

Après le repas, alors que la pluie s'est calmée, nous allons visiter Trondheim by night: places ruelles, entrepôts...







Jeudi 14 septembre 2017: Trondheim - Express Côtier 

Après un bon petit-déjeuner, nous refaisons nos sacs et allons visiter à nouveau le centre-ville: la vieille église Mariakirke, le palais royal, le marché aux poissons, les canaux, etc.





















Nous rejoignons ensuite l'hôtel après avoir fait quelques courses.
Là, nous embarquons nos sacs et marchons jusqu'au terminal Hurtigruten.





Nathalie saute de joie car elle réalise, enfin, un de ses rêves: prendre l'Express Côtier.







Nous embarquons sur le MS Nordnorge qui va nous emmener jusqu'à Svolvaer et découvrons notre cabine: la 575. 





Nous partons à la découverte du bateau. 













Celui-ci appareille à 12h précise et longe l'île aux moines situées à quelques encablures du port de Trondheim.
Nous prenons plein de photos!





Ensuite nous pique-niquons et écrivons nos cartes postales.
Nous marquons plusieurs pauses durant notre repas car nous traversons de magnifiques paysages contrastés.

















Nous nous interrompons une nouvelle fois car nous passons à proximité du célèbre phare situé à la sortie du fjord de Trondheim. Sous le soleil, il est magnifique.









Nous gagnons ensuite un salon panoramique où nous faisons une sieste et regardons passer ces magnifiques paysages.



De temps à autres, nous sortons sur le pont arrière pour aller prendre quelques photos.








Je fais un petit tour dans le jacuzzi situé à l'arrière du pont n°6.



Quel moment d'exception: se détendre, au soleil, en naviguant et entouré de paysages sublimes.

Nous continuons, par la suite, à nous laisser bercer par les flots et ces vues de toute beauté.








Même le soleil, au coucher, y met du sien pour que cette journée reste à jamais inoubliable.









Nous dînons sur le pont supérieur et rentrons dans notre cabine lorsqu'une annonce nous signale une aurore boréale débutante alors que nous sommes à quai dans le port de Rorvik.



Nous montons sur le pont supérieur pour assister à ce spectacle "lumière sans son" qui durera plus d'1h30.








Nous regagnons notre cabine pour de doux rêves;

Vendredi 15 septembre 2017: Express Côtier - Svolvaer

Nous nous réveillons vers 7h.
Dix minutes plus tard, une annonce nous informe que nous allons bientôt franchir le cercle polaire arctique!
Nous prenons donc une douche rapide et filons sur le pont supérieur pour immortaliser ce moment.
Nous le franchissons à 7h21 précise!







Après ce nouveau fait marquant de notre voyage, nous descendons au buffet du petit-déjeuner, qui est problement le plus fourni que j'ai jamais vu.



Vient la cérémonie du franchissement du cercle polaire au cours de laquelle les gens se font verser de l'eau glaciale dans le dos...








Nous allons ensuite acheter une carte postale estampillée avec un timbre du cercle polaire et cachetée avec l'heure du franchissement.
Egoïstement, nous nous l'envoyons en France...

Nous libérons la cabine vers 11h et allons au salon du pont supérieur où nous rechargeons les batteries.

Le bateau parvient à Bodo à 12h30.






Nous profitons de cette escale de 2h30 pour aller nous dégourdir les jambes.










Nous cheminons sous le soleil le long du port et dans les 2 rues commerçantes que compte la ville, faisons un crochet par la Dom Kirke et allons boire un chocolat chaud au café de la gare alors qu'il commence à bruiner.










Nous réembarquons vers 14h30 et montons nous installer dans le salon panoramique du pont n°7 où nous mettons nos appareils électroniques (téléphones, batteries d'appareil photo) en charge.

Nous longeons un magnifique phare.



Lors de chaque sortie sur le pont pour aller photographier un nouveau panorama, nous tapons la discute avec les 2 retraitées québecoises avec lesquelles nous avons lié connaissance hier soir, sous l'aurore boréale.
C'est toujours très sympa et agréable pour moi de discuter avec des citoyens de la belle province: ça me rappelle une partie de ma famille qui vit à Montréal.

Le soleil brille à nouveau sur la mer et les îlots.




A l'approche des îles Lofoten, je tente une sortie sur le pont n°5 pour aller faire des photos depuis l'avant du navire.
Au fur et à mesure que j'approche de la proue, les rafales de vent deviennent si fortes que je ne parviens plus à avancer.
Soudain, une bourrasque emport mes lunettes qui terminent dans le garde fous 2 mètres derrière mois! (Il est heureusement plein à cet endroit).
Je l'ai échappé belle!

Suite à ces émotions, je rejoins Nathalie dans le salon du pont n°7.

Durant l'escale à Stamsund, nous dînons sur le pont supérieur.

Nous passons la fin de notre voyage maritime dans la salle de lecture où  nous feuilletons quelques livres et remplissons le livre d'or.

Nous débarquons à Svolvaer à 21h.
Nous plantons la tente dans un parc de la ville, ce qui n'est pas autorisé...

Samedi 16 septembre 2017: Svolvaer - Kleppstad

Nous sommes réveillés vers 5h30! Nous avons très mal dormi...
A 6h, nous replions la tente et filons vers le port pour faire des photos des Rorbu et prendre notre petit-déjeuner.
Nous quittons la ville vers 8h.












Le début de la randonnée débutre bien: soleil et sublimes paysages.










Après, ça se corse: nous pensons prendre le bon sentier mais nous comprendrons plus tard, après avoir perdu la trace et escaladé une montagne à 4 pattes et fait une méchante hypoglycémie qui a inquiété Nathalie comme jamais, que nous n'avons pas pris la bonne bifurcation.
Nous arrivons finalement au niveau d'un lac où se trouve une hutte occupée par Pier et Willy, pécheur et chasseur, qui nous invitent à venir nous réchauffer et à  boire un café.
Ils ont très sympas et nous expliquent le chemin qui est "bien tracé".
Nous reprenons la route et perdons à nouveau la trace.
Nous escaladons la montagne comme précédemment et, au sommet, nous récupérons un chemin, au début...




Nous perdons à nouveau la trace. Nous descendons à travers le bush et sommes inquiets de pouvoir regagner la vallée avant la nuit.
Nous y parvenons finalement et atteignons la périphérie de Kleppstad après 12h de marche (pour 17 km et 8h de marche prévus dans le guide).

Nous plantons la tente dans le jardin d'une maison, mangeons un repas déshydraté et nous couchons de bonne heure car exténués.

Dimanche 17 septembre 2017: Kleppstad - Leknes

Lorsque nous nous réveillons, après une bonne nuit de sommeil, la pluie tombe et tous les sommets sont masqués par une brume épaisse et noire...
Pourtant, il était prévu de rejoindre Leknes en 2 étapes de haute montagne.
Au vu de la pluie, des sommets invisibles, des chemins non balisés et du fait que nos amis Pier et Willy nous ont dit hier qu'il était probable qu'il gèle en altitude, nous décidons de faire preuve de prudence et de ne pas nous aventurer en montagne.

Nous commençons à marcher le long de la E10 lorsque la pluie se met à tomber en trombes et le vent à souffler.
Nous marquons une pause peti-déjeuner dans le hall des sanitaires d'une aire de repos.
Nous franchissons un pont entre 2 îles. Un panneau lumineux indique des rafales importantes.
Nous sommes vite trempés et décidons de faire du stop mais personne ne nous charge.
Nous continuons à marcher jusqu'à ce que, un peu avant le 2ème pont, une charmante enseignante nous charge jusqu'à Leknes où, après avoir bu un café dans la station-service, nous nous rendons à l'hôtel Best Western qui est le seul du centre-ville.
Nous y prenons une chambre (réservée sur Booking à la réception car le tarif est plus avantageux que celui proposé à la réception de l'hôtel...), faisons un peu de lessive et faisons sècher chaussures, vêtements et tente.




Nous buvons le thé, trions des photos, lisons, etc.

Lundi 18 septembre 2017: Leknes - Napp - Nusfjord

Nous sommes réveillés à 6h. nous faisons nos sacs, reprenons une bonne douche et filons au petit-déjeuner qui débute à 7h.
Celui-ci est super, comme dans tous les hôtels norvégiens.




Nous prenons le bus de 8h30 pour Napp. 



Le chauffeur "oublie" de nous arrêter à Napp et nous fait descendre plus de 2 km après...
Nous regagnons Napp à pieds et trouvons difficilement le début de la randonnée.
Le sentier est à nouveau très mal balisé et nous devons descendre des échelles de bois, traverser des ruisseaux...








Nous arrivons tant bien que mal à un endroit paradisiaque avec 2 petites maisons, un petit embarcadère, la mer, les montagnes et un petit lac. Bref, l'endroit de rêve!





Nous continuons sur le sentier qui est à présent mieux "balisé" jusqu'à atteindre un endroit où un cable est tendu presqu'au-dessus du vide et 2 petites cordes servant de boudrier y sont accrochées...
Nous renonçons à passer car l'état des cordes ne nous rassure pas et, en plus, nous portons des sacs de 15 kg.

Nous rebroussons chemin et ne prenons pas les mêmes sentiers qu'à l'aller...
Nous arrivons à Napp vers 16h30 et le bus est déjà passé.
Nous faisons du stop et, après un temps certains, un gentil pêcheur du nom de Kare nous charge et nous dépose à Nusfjord.
Nous faisons le tour du port, discutons de nos difficultés avec un guide de randonnée français et allons planter la tente dans un endroit calme.















Mardi 19 septembre 2017: Nusfjord - Fredvang - Selfjord

Nous avons bien dormi.

Bien qu'hier soir je sois sorti pour aller prendre des photos de Rorbu by night, je n'ai pas vu d'aurore boréale.

Nous replions la tente, prenons un bon petit-déjeuner, faisons des réserves en eau et nous mettons en route.







Cette fois ci, le sentier n'est pas trop mal indiqué. nous cheminons, pas trop vite, mais certains passages sont à nouveau dangereux: mains courantes, échelles en bois, zone de passage sur des pierres glissantes à flanc de précipice, etc.



Nous faisons une première pause à proximité de la mer puis reprenons la route.
Nous arrivons finalement à Nesland vers midi après 3h de marche alors que le panneau indiquait 2h...



C'est dans ce charmant petit village que nous nous posons pour pique-niquer.



De là, nous marchons sur la route qui longe le Skjelforden. La lumière et les paysages sont sublimes.










A l'approche de l'E10, nous faisons du stop et un vieux monsieur nous emmène à Ramberg où nous faisons des courses et des réserves d'eau.

A Ramberg, nous prenons le bus qui nous emmène à Fredvang.
Nous faisons le tour du port et commençons à marcher le long du Selfjorden.
Nous faisons du stop et sommes chargés par un couple de Strasbourgeois qui nous déposent à la hutte située au bout du fjord.




Nous y plantons la tente et espérons y voir une aurore boréale.
Je repère le chemin que nous étions censés prendre: celui-ci n'est pas trop mal indiqué mais hyper spongieux.

Mercredi 20 septembre 2017: Selfjord - Kvalvika - Reine

Nous avons très bien dormi.

Cette nuit, quand je suis sorti de la tente pour aller me soulager, une petite aurore boréale m'a dit que c'était le bon moment!



Nous replions la tente, prenons notre petit-déjeuner et commençons à marcher le long du fjord. Les lumières du matin sont magnifiques!











Nous arrivons au parking de la rando pour la plage de Kvalvika.
Nous marquons une courte pause et entamons l'ascension.
La vue au sommet de la crête est superbe.




Nous décidons de ne pas descendre jusqu'à la plage car le chemin semble très difficile.

Nous revenons au parking et faisons du stop jusqu'à reine.
Deux garçons (un Australien et un Américain) ont la gentillesse de nous charger.



Après un détour par l'office du tourisme, nous apprenons qu'il n'y a pas de camping à Reine...
Nous dormirons donc dans un B&B.
Nous négocions le prix de la chambre car comme nous sommes tard, nous n'avons pas droit au petit-déjeuner...

Une fois installés, nous partons à la découverte de Reine: ses séchoirs à poisson, sa station-service, son église et... c'est tout!
















De là, nous marchons jusqu'au village d'à côté pour aller faire quelques courses et acheter une pizza dont nous avions fortement envie tous les 2!

Nous rentrons au B&B, préparons à manger et dégustons notre pizza.

A la fin du repas, une magnifique aurore boréale apparaît à la fenêtre.
Nous la contemplons jusqu'à la fin et nous mettons au lit.




Jeudi 21 septembre 2017: Reine - Fjord de Reine - Villages alentours - Moskenes

Nous sommes réveillés à 6h après une bonne nuit.

Nous sortons faire des photos du lever de soleil derrière les séchoirs  à poissons. 







Nous rentrons ensuite au B&B sans 2ème B: douche, sacs, petit-déjeuner.

Le ciel est clair, le soleil brille mais quelques gros nuages se présentent à l'horizon et il y a de grandes rafales de vent.

Nous débutons notre journée par le tour du fjord de Reine en bateau. C'est une petite excursion d'1h très sympa.















Après cela, nous marchons le long de l'E10 entre Reine et Hamnoy. Les paysages sont superbes: Rorbu, petites maisons, séchoirs à poisson, etc.
Et tout cela sous une lumière sublime.





























Arrivés à Hamnoy, nous faisons du stop.
Un gentil pêcheur nous charge et nous dépose à Moskenes même si ce n'est pas son chemin.
Nous plantons la tente au camping, face à... la mer.
Et ensuite, nous partons marcher un petit peu.










Au moment du repas, dans la salle cuisine, nous discutons avec un couple de nantais que nous avons en fait croisés au Best Western de Leknes. Ils attendaient pour partir alors que nous arrivions...
Ils ont énormément galéré alors qu'ils avaient les traces gps du des sentiers et des cartes au 1/50000!
Nous prenons le thé avec eux et allons prendre une douche.
Au retour de la douche, une magnifique aurore boréale colore le ciel.



C'est avec ce spectacle que nous nous couchons.

Vendredi 22 septembre 2017: Moskenes - Sentier du Monkebu - A - Moskenes

Nous avons bien dormi.
Nous prenons notre petit-déjeuner et nous mettons en route. 










Nous faisons du stop et nous faisons déposer à Sorvagen où nous entamons l'ascension vers le Monkebu qui est un refuge de montagne.
Le sentier est bien balisé et pas trop dangereux.
Nous grimpons pendant 3h jusqu'à un magnifique point de vue. Nous devons être très proches du refuge.



Nous pique-niquons et redescendons. Nous sommes en bas vers 14h30 et marchons jusqu'à A.

Nous faisons un petit tour dans ce village-musée, continuons jusqu'à la fin de la route E10 d'où nous avons une très belle vue sur la "queue" des îles Lofoten.









Nous faisons du stop pour rentrer et un couple d'américains nous amène jusqu'à Moskenes.

Nous prenons un chocolat chaud sur une table de pique-nique face à la mer.

Vient le moment de la douche, le dîner et au lit.

Samedi 23 septembre 2017: Moskenes - Bodo

Nous nous levons à 5h15, refaisons les sacs et replions la tente.

Nous nous dirigeons ensuite vers le port et embarquons dans le ferry pour Bodo.
Sur le bateau, nous retrouvons Marc et Amandine (le couple de nantais) avec lesquels nous discutons.
Le temps est couvert et nous restons dans la cabine.

Nous débarquons à Bodo et disons au revoir à Marc et Amandine qui prennent le bus vers le camping. 
Nous, de notre côté, nous gagnons notre logement AirBnB. nous nous installons, allons faire des courses, allons déjeuner sur le port, flânons dans quelques magasins et rentrons au AirBnB.

Au moment où nous sortons du AirBnB pour retourner en ville, nous tombons sur Marc et Amandine. nous discutons avec eux puis regagnons notre logement.

Nous allons dormir tôt.

Dimanche 24 septembre 2017: Bodo - Oslo - CDG - Saint-Brieuc

Nous nous levons à 6h et marchons jusqu'à l'aéroport de Bodo où nous nous enregistrons et passons les portiques de sécurité. 
Nous faisons quelques achats au duty free et buvons un bon café. 
Nous embarquons dans le vol SAS de 8h50 pour Oslo.
A Oslo, nous embarquons dans le vol pour CDG.


A Roissy, nous récupérons nos bagages et prenons le Bus Direct pour Montparnasse. 
Nous prenons ensuite le TGV pour St-Brieuc où nous arrivons un peu après 19h. 
Nous allons dîner au restaurant chinois et regagnons finalement la maison.


  

Iles Lofoten septembre 2017

Ce n'est un secret pour personne, Nathalie adore les pays nordiques. Depuis pas mal de temps déjà, nous avions le projet d'effe...